Première lettre réponse à Copyright Trolling

Envoyé par courriel le 10 novembre 2022 à 23h26, à une société européenne située hors de France agissant au nom d'une agence de presse mondiale dont le siège est aux États-Unis

Monsieur,

Je fais suite à notre conversation téléphonique du jeudi 10 novembre 2022 au sujet de la réclamation de 450€ pour avoir posté sur mon double blog personnel une petite photo d'une personnalité grâce à qui j'ai survécu jusqu'ici : cette somme est impayable, invraisemblable et totalement absurde d'autant que les intentions de profit que vous me reprochez sont fausses.

Pourtant, sans être hyper scrupuleux, je fais très attention pour que les images que j'utilises sur mes sites depuis dix ans soient libres ou achetées. Mais il a ainsi suffit d'une petite erreur banale et courante de rien du tout, totalement involontaire, juste de l'inattention et vous m'avez dit que vous estimiez que j'en retire un bénéfice commercial que vous avez appelé "business professionnel".

Vous m'avez affirmé d'une part que les retweets n'engagent pas de responsabilité, mais surtout d'autre part que les GIFs animés ne seraient pas concernés "si c'est un lien" : vous m'avez donc permis de comprendre une nuance qu'il est peu courant de faire notamment et en particulier sur les réseaux sociaux de la part des usagers lambdas ignorants comme moi, même en cherchant l'info.

Il s'agit donc de cette petite image de piètre qualité disponible partout sur le Web dont j'avais fait un collage avec le TO7-70 et le TO9+ pour exprimer ma gratitude envers la première personne qui sauve ma vie depuis 40 ans grâce au BASIC et à tout le reste malgré les crimes et tortures à répétition.

tenor.com/view/bill-gates-of-hell-gif-25979163

Aussitôt reçut votre courrier ce jeudi matin, j'ai enlevée l'image du double post disant merci sur mes deux sites WordPress - car sans ce grand monsieur je serais mort depuis déjà très longtemps - avant de vérifier les autres images et de lancer une boucle d'effacement de tous mes tweets afin de ne pas être poursuivit à l'avenir pour les GIFs animés ou autre.

Mais 450€ quand on est déjà "à la rue" ... la question se pose : pourquoi moi et pas les autres ? Oui, c'était on dirait ma seule erreur sur une centaine d'images, si on ne compte pas les GIFs dont je ne sais en fait toujours pas la légalité d'usage je l'avoue, donc à l'avenir tout post de GIF animé ou fixe sera fait avec un lien en vertu de ce que vous m'avez déclaré et qui est totalement incohérent.

La Banque de France m'a dit de pas m'inquiéter et que si un juge ordonnait de payer quoi que ce soit ça deviendrait une dette et que si cela arrivait je pourrais remplir un dossier de surendettement. En conclusion je constate que votre action est totalement disproportionnée et la Banque de France m'a dit de "ne rien faire" car aucun juge ne me condamnerait à payer quoi que ce soit pour une bévue pareille.

Il est en effet évident que cette action est une attaque contre une victime d'un crime en cours et qui malgré tout fait tout pour s'améliorer et faire les choses du mieux possible, et que vous savez être physiquement et financièrement affaiblie et fragile, et qui a certes commis une petite erreur, mais qui n'avait aucune mauvaise intention, et qui fait beaucoup attention vous l'avez constaté : une seule image sur une centaine et sinon plus que vous avez trouvé avec minutie.

M'accuser d'avoir "tiré un bénéfice commercial depuis un an" est un pur mensonge puisque vous savez que je suis estropié physique sans activité ni revenu autre qu'une pension d'invalidité tel que vous l'avez lu sur mon site ; et tout ce que je produis sur mon temps de loisir, pour ainsi dire, comme on appelle cela, pour peu qu'on puisse appeler cela ainsi, est libre, open-source et sans bénéfice d'auteur, je ne vends rien, je ne gagne rien, je ne peux pas : vous et votre commanditaire confondez professionnalisme dans le bénévolat avec exercer une activité professionnelle à but lucratif.

M'informer de mon erreur, me demander le retrait et me faire prendre conscience que je dois être plus scrupuleux et faire plus attention malgré la douleur physique et l'extrême fatigue depuis de trop nombreuses années est une chose, normale, et je vous en remercie, mais entreprendre une action sans pragmatisme ni compassion qui pourrait me faire mettre en interdiction bancaire sans plus aucun moyens de paiements, pour ne plus pouvoir manger, ni même me soigner un peu, et etc., ce serait de la malveillance au regard de la situation et de l'erreur qui ne porte préjudice à personne et même pas au photographe ni à Bill Gates que je remerciais sur mon blog, tel un fan, pour peu qu'on puisse employer ce terme, pour participer de beaucoup à ma survie depuis 1984... et je suis sûr qu'il désapprouverait votre action au nom d'un des plus grand groupe de presse mondial spécifié "à but non lucratif" puisque son entreprise a refusé début 2010 de me tenir rigueur d'avoir utilisé un Windows 95 sans licence lorsque j'étais étudiant tel que vous l'avez lu dans ma biographie, et son patron en France m'a retourné le chèque en me remerciant de ma fidélité.

Car en somme, je ne suis qu'un simple particulier alité depuis presque 20 ans, sans parler d'avant, dans l'incapacité d'exercer un métier, en dessous du seuil de pauvreté et pire que ça, et ayant cherché votre adresse postale qui n'est pas mentionnée sur votre courrier sinon en suisse, les premiers résultats pour votre numéro de téléphone furent ceux-ci qui m'ont finalement expliqué le propos de la personne de la Banque de France :

Ainsi donc la première des choses serait de prouver votre preuve qui sous sa forme n'en est pas une.

Ensuite la deuxième chose serait de considérer les faits, les intentions, les circonstances, et le réel préjudice causé, ainsi que le véritable bénéfice retiré, et ici la réponse à ces questions est triviale : vous m'avez fait perdre une journée à avoir peur de tout perdre et j'ai effacé tous mes tweets par sécurité, mais je serais plus scrupuleux à l'avenir.

Donc la véritable question est : quelle idée d'aller sur le site web d'un inconnu qui n'a aucune visibilité pour trouver la seule image qui n'avait pas été vérifiée afin de m'attaquer de la sorte en sachant pertinemment tout ou presque sur moi ?

Serions-nous au-delà de ce que tout le monde nomme une escroquerie ?

Aussi je ne m'excuserais pas de la longueur de cette lettre prévue pour faire 10 lignes et non prendre six heures, ainsi transmise par courriel et non par courrier postal, ni de mon propos, et concernant les documents personnels mentionnés par téléphone à l'appui de ma bonne foi et de ma situation, c'est inutile dans l'immédiat comme l'ont dit la Banque de France et la Protection Juridique.

Pour toute communication ultérieure, je vous serais gréé de bien vouloir utiliser le courriel ou l'adresse postale mentionnés dans cette lettre, la boite postale étant pour me protéger du public elle n'a pas pour objectif les communications administratives, et cela me coûte presque deux euros pour faire transmettre une lettre ordinaire et les recommandés ne peuvent pas être réceptionnés (j'ai pris le forfait le plus économique et je n'ai jamais eu de courrier en dix ans).

Si à la consultation de mes deux sites que vous mentionnez vous ne saviez pas qui vous attaquiez, vous le savez, j'ai résumé, et franchement, c'est malhonnête de faire une telle chose, ce n'est pas ça l'esprit des lois et de la justice, permettez-moi de le mentionner sans vouloir vous offenser, et sachez que j'ai très peu, mais vraiment très peu de visiteurs car je n'intéresse personne, ou presque.

Je ne conteste pas, pour un but sans réelle importance, à ce moment, comme si je montrais à un camarade de classe, avoir machinalement et sans me poser de question utilisé cette image dont les droits sont en vérité impossible à vérifier sur le Web, pour peu que vos allégation soient vraies, car la Banque de France a bien insisté sur le fait que votre courrier et les mentions n'ont aucune valeur juridique ni valeur de preuve, et quand je dis impossible à vérifier cela veut dire qu'il est impossible d'acheter une licence, en tout cas j'ai rien trouvé de toute la journée : il semble impossible d'acheter le cliché original ni même de savoir d'où il provient, quel est le copyright, et qui est le photographe…

Je vous prie de recevoir, Monsieur, l'expression de ma très haute considération.

Deuxième lettre réponse à Copyright Trolling

Troisième lettre réponse à Copyright Trolling

Au sujet du Copyright Trolling

  Compilation d'articles sur le Copyright Trolling

Taille : 464,6 Kio
Mise en ligne : 12 novembre 2022
Mise à jour : 15 novembre 2022
Dernier téléchargement : 2 décembre 2022
Téléchargements depuis avril 2021 ou mise en ligne : 10

Le Troll du droit d'auteur relève du phishing ou hameçonnage avec des fac-similés d'images diffusées sur Internet en gardant les originaux pour de futures réclamations d'indemnisations de masse : une pratique de mauvaise foi nuisible à interdire selon les spécialistes